Œuvres ouvertes

"Face à ce personnage j’étais sans défense"

...

Face à ce personnage j’étais sans défense, il était assis à table et regardait son assiette. Je tournais autour de lui et me sentais étranglé par lui. Un troisième tournait autour de moi et se sentait étranglé par moi. Un quatrième tournait autour du troisième et se sentait étranglé par lui. Et ainsi de suite jusqu’aux mouvements des astres et au-delà. Tout sent la pression autour du cou.

© Franz Kafka _ 24 septembre 2011