Œuvres ouvertes

Je passe toutes mes heures libres avec Plus-jamais

...

Je passe toutes mes heures libres avec Plus-jamais. Sur un lit de repos à la Madame de Récamier, j’ignore comment ce meuble est monté dans ma mansarde, peut-être voulait-il aller dans un débarras, et, trop épuisé, est-il resté dans ma chambre.

Précédent : J’ai trois chiens

© Franz Kafka _ 9 février 2012