Œuvres ouvertes

Plus-jamais est d’avis que cela ne peut plus continuer ainsi

...

Plus-jamais est d’avis que cela ne peut plus continuer ainsi et qu’il faut trouver une issue. Je suis au fond du même avis, mais devant lui je fais autrement. Il court à travers la chambre, saute parfois sur le fauteuil, prends dans ses crocs le petit bout de saucisse que je lui ai donné, me le balance d’un coup de patte et recommence à courir.

Fragment précédent : Je passe toutes mes heures libres avec Plus-jamais

© Franz Kafka _ 11 février 2012