Œuvres ouvertes

Tu ne cesses de tourner devant la porte

...

Tu ne cesses de tourner devant la porte, entre avec force. A l’intérieur, deux hommes sont assis à une table à la facture grossière et t’attendent. Ils échangent leurs avis sur les raisons de ton hésitation. Ce sont des hommes habillés comme des chevaliers du Moyen-Âge.

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 16 janvier 2013