Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (III,5) : Le vestiaire derrière la scène

troisième cahier, nouvelle traduction


Le vestiaire derrière la scène est si étroit que lorsque quelqu’un se tient par hasard derrière le rideau de porte devant le miroir et qu’une deuxième personne veut passer devant lui, il doit soulever ce rideau et même s’il ne le veut pas se montrer un instant au public.


Page suivante
Sommaire
Le premier cahier du Journal de Kafka dans la webliothèque
Le Journal de Kafka, laboratoire et zone franche
Retraduire le Journal de Kafka (1) (2) (3)

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 3 janvier 2015