Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (112)

nouvelle traduction work in progress


Et je quitte mon poste d’observation, et j’en ai assez de la vie à l’air libre, j’ai le sentiment qu’ici je ne pourrai plus rien apprendre, ni maintenant ni plus tard.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 12 août 2015