Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (113)

nouvelle traduction work in progress


Et j’ai envie de dire adieu à tout ce qui est ici, de descendre dans le terrier et de ne jamais plus revenir, de laisser les choses suivre leur cours et de ne plus les retarder avec d’inutiles observations.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 13 août 2015