Œuvres ouvertes

Kafkaweb (12)_Jean-François Paillard lit Le Malheur du célibataire

...

Le chantier Kafka sur Œuvres ouvertes a cinq ans,
des auteurs contemporains lisent un texte de leur choix.


Voici un texte extrait du Journal, à la date du 14 novembre 1911. Kafka l’a repris ensuite et publié dans Considération. Il y ainsi, partout dans ce qu’on a appelé le Journal, de nombreux éléments narratifs qui ont été coupés et dont plusieurs ont été rassemblés dans La Tentation au village. Kafka se servait de plusieurs carnets d’écriture dans lesquels l’intime et le narratif étaient indissolublement mêlés.

On retrouvera dans ce texte une des préoccupations majeures de Kafka : rester célibataire pour écrire, cela signifie aussi finir seul, s’exclure de l’humanité. Après plusieurs fiançailles annulées, Kafka a vécu en couple les derniers mois de sa vie. Lui et Dora Diamant rêvaient d’aller vivre en Israël, où ils auraient ouvert un restaurant, elle en cuisine, Franz au service. Imaginez Kafka serveur à Jérusalem, s’il n’y avait pas eu la tuberculose.

Un grand merci à Jean-François Paillard, dont il faut explorer les écritures sur Territoire 3, d’avoir lu ce texte.



© Laurent Margantin _ 13 novembre 2015