Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (264)

...


Je commence donc par rejeter la terre dans les trous, un travail que je connais parfaitement, que j’ai fait d’innombrables fois en étant quasiment jamais conscient que c’était un travail, et que j’accomplis, en particulier pour ce qui est du tassement et du lissage – ce n’est pas pure autoglorification, mais juste la vérité – d’une façon insurpassable.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 novembre 2016