Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (349)

...


Mais de mon côté tout est moins bien préparé que naguère, le terrier est là, sans défense, je ne suis plus un petit apprenti, mais un vieil architecte, et les dernières forces qui me restent se dérobent au moment décisif.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 13 février 2017