Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (380)

...


Plus j’y réfléchis, et plus il me paraît improbable que l’animal m’ait jamais entendu, il est possible, même si je n’arrive pas à me l’imaginer, que l’animal possède je ne sais quelles informations à mon sujet, mais je ne crois pas qu’il m’ait entendu.


texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 24 mars 2017