Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (II,3) : Toi dis-je

...

Toi dis-je et je lui donnai un petit coup de genou (en parlant brusquement un peu de salive s’était échappée de ma bouche, comme un mauvais signe) ne t’endors pas.


- Ces quelques lignes et les textes qui vont suivre sont des ébauches d’une deuxième version du premier récit écrit par Kafka, Description d’un combat. On ne les trouve pas dans l’édition originale du Journal (ni donc dans la traduction française de Marthe Robert), Max Brod en ayant extrait tous les fragments narratifs pour en rassembler la plupart dans Tentation au village.

Sommaire du deuxième cahier

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 mars 2018