Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (II, 5) : Lui et ces enfants

...

Lui et ces enfants, ils savent bien que c’est leur faute s’ils se sont couchés ou ont cédé d’une manière ou d’une autre, ils savent qu’ils n’auraient dû le faire à aucun prix, mais ils ne peuvent pas savoir qu’après la transformation qui s’est opérée en eux dans les champs ou dans la ville, ils oublieront toute faute passée et toute contrainte et qu’ils évolueront dans ce nouvel élément comme s’ils y avaient vécu initialement.


Sommaire du deuxième cahier

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 18 avril 2018