Œuvres ouvertes

Le prochain village

composé entre décembre 1916 et janvier 1917

Mon grand-père avait coutume de dire : « La vie est incroyablement courte. Maintenant tout se rassemble en moi dans le souvenir, si bien que, par exemple, je comprends à peine qu’un jeune homme puisse se décider d’aller à cheval jusqu’au prochain village sans craindre que – écartés de malheureux hasards – le temps d’une vie ordinaire à l’heureux déroulement ne soit que très insuffisant pour une telle course. »

© Franz Kafka _ 9 novembre 2010