Œuvres ouvertes

Les arbres

entre septembre et décembre 1907


Car nous sommes comme les troncs d’arbre dans la neige. Apparemment ils sont posés là, bien lisses, et l’on devrait pouvoir les écarter en donnant juste une chiquenaude. Non, on ne peut pas, car ils sont fermement attachés au sol. Mais regarde, même ça est apparence.

Première mise en ligne le 13 novembre 2010

© Franz Kafka _ 1er mars 2015