Œuvres ouvertes

Regard distrait à la fenêtre

1908

Qu’allons-nous faire pendant ces journées de printemps qui vont venir vite ? Ce matin le ciel était gris, mais si maintenant on va à la fenêtre, on est surpris et on pose sa joue contre la poignée.
En bas, on voit la lumière du soleil, qui à vrai dire décline déjà, sur le visage de la jeune fille, encore une enfant ; elle va et regarde autour d’elle, et en même temps on voit l’ombre de l’homme qui marche toujours plus vite derrière elle.
Puis l’homme est déjà passé et le visage de l’enfant est tout clair.

© Franz Kafka _ 18 novembre 2010